header flash AST 6259
page d'accueil
Espace salariés › Les examens complémentaires

Les examens complémentaires



Le Médecin du travail peut prescrire les examens complémentaires nécessaires :

- A la détermination de l'aptitude médicale au poste de travail
- Au dépistage des maladies à caractère professionnel et des maladies professionnelles
- Au dépistage des maladies dangereuses pour l'entourage
- Au dépistage de santé publique

Test urinaire

Il permet de révéler de nombreuses affections urologiques ou rénales alors que le malade n’exprime aucune plainte et que l’examen clinique est normal. Ce n’est souvent qu’après des mois, des années que des complications rendent l’affection évidente à un stade qui est souvent irréversible. D’où l’intérêt de la recherche d’anomalies urinaires lors de tout examen médical.
Ce test est réalisé à l’aide debandelettes analysées dans un appareil appelé Clinitek.

Glucose Diabète
Corps cétonique Diabète insulinodépendant, jeûne, hypoglycémie
Sang Tout saignement de voies urinaires, (lithiase, tumeur, malformation, anomalie de la coagulation), atteinte rénale
Protéines Albuminurie, certaines insuffisances rénales, hypertension artérielle
Leucocytes Infections urinaires
Nitrites Infections urinaires


Résumé des orientations diagnostiques probables. Le médecin du travail interprète les résultats en fonction de l’examen clinique et d’autres paramètres (densité, PH des urines…).

Contrôle de la glycémie

La glycémie s’évalue à l’aide d’un appareil qui mesure le taux de glucose dans le sang. Cet examen permet le dépistage du diabète.

Le sang est prélevé au bout du doigt à l’aide d’un capillaire servant à déposer celui-ci sur une bandelette. Cette dernière est ensuite introduite dans l’appareil appelé Ascencia Brio, afin d’y être analysée.

Contrôles du cholestérol, des gamma GT et de l’hémoglobine

Le sang est prélevé au bout du doigt à l’aide d’un capillaire servant à déposer celui-ci sur une bandelette. Cette dernière est ensuite introduite dans l’appareil appelé Reflotron, afin d’y être analysée.

Cholestérol Troubles du métabolisme de lipides (graisses)
Gamma GT Affections du foie
Hémoglobine Anémie, affections rénales

Test de la vue

En fonction du poste de travail, les paramètres recherchés seront différents.

  • Fatigue visuelle pour le travail sur écran
  • Vision du relief pour les caristes, pour le travail en hauteur…
  • Vision des couleurs pour les électriciens…
  • Récupération après éblouissement pour les chauffeurs Poids Lourds…

L’examen est réalisé à l’aide de l’Ergovision.

Il permet de mesurer certains paramètres de la fonction visuelle et de dépister certains défauts.
Les anomalies repérées relèvent de l’ophtalmologie.

Si le sujet porte des lunettes de façon habituelle, il doit les porter lors de l’examen.

Test de l’audition


Il est réalisé dans le cadre de la surveillance des salariés exposés au bruit.

Il permet le dépistage d’une atteinte auditive.

Si nécessaire, un avis spécialisé ORL peut être conseillé.




Mesure de la capacité respiratoire

Elle permet le dépistage des affections respiratoires professionnelles ou celui des troubles ventilatoires obstructifs fréquents en pathologie générale.
Cet examen est réalisé à l’aide d’un appareil appelé Spiromètre. Il nécessite la participation active et volontaire du patient.

Les résultats sont analysés par le médecin du travail en fonction des données cliniques du patient, de son statut tabagique. Ses résultats sont comparés aux précédents examens.

Mesure du taux de monoxyde de carbone 

Le taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant ou expiré par le patient est mesuré à l’aide d’un appareil appelé Co-tester.

Cet examen est réalisé dans le cadre de la surveillance des salariés exposés aux fumées toxiques (fumeurs, mécaniciens automobiles, …).

Electrocardiogramme

Il permet de détecter des anomalies qui ne sont pas toujours perçues lors de l’auscultation. A l’issue de l’examen, une consultation en cardiologie peut être demandée.

Cet examen est recommandé chez les travailleurs de force, surtout à partir de 40 ans et chez les patients fumeurs.